1er novembre 2009 -  Solennité de la Toussaint

Editorial du 25 octobre 2009

À L’ÉCOUTE DES SAINTS...

   Dans les moments d'agitation intérieure, ils nous apprennent à nous recueillir, c'est à dire à reconnaître simplement nos limites, sans en vouloir à personne, et à considérer celles-ci devant l'Amour infini de Dieu, en le rejoignant au cœur de nous-mêmes. Ils ont ainsi renoncé à tout, même à l'évaluation de leur petitesse, pour atteindre et laisser grandir en eux le désir pur de Dieu.

   Dans une unique parole intérieure leur désir est devenu un appel : "Viens Seigneur Jésus !". Là se vit la participation à l'avènement du Seigneur. C'est un chemin de Salut. Ils ne l’ont pas possédé. Ils l’ont parcouru. Voilà qui a donné sens à leur vie, et peut donner tout son sens à la nôtre.

   La sainteté est accessible à tous. Il s’agit d’apprendre à vivre des renoncements, non pas pour nous priver de biens – car pour que notre existence soit humaine il faut des biens – mais pour nous enrichir, nous disposer à accueillir le Vrai Bien, Dieu seul. Lui notre vraie joie, notre vraie force, notre vraie liberté.

   Nous n'avons pas à nous dépouiller nous-mêmes, nous risquerions de nous abîmer par ignorance ou maladresse. Nous devons laisser Dieu opérer. A l'écoute de sa volonté, acceptons qu'il nous dépouille dans nos vies quotidiennes. Il est le seul à pouvoir le faire, pour dévoiler le trésor qu'il est lui-même en nous. Il nous connaît parfaitement et il veut notre bonheur.

   La Vierge Marie sera un guide précieux qui nous apprendra le détachement et le renoncement véritable. A son école nous apprenons à laisser Dieu faire et à faire avec Lui. C’est là le début de la sainteté. Elle nous fait avancer dans la certitude que tout est grâce. Belle fête de la Toussaint.

Père François SCHEFFER

Les Beatitudes -H endrick Goltzius (Dutch, Mühlbracht 1558-1617 Haarlem)

Les huit Beatitudes
Hendrick Goltzius (1558-1617)

Metropolitan Museum - New-York