31 mai 2009 -  -  Solennité de la Pentecôte

Editorial du 24 mai

L’ESPRIT DE VERITÉ

     Nous sommes aimés de Dieu ! Non seulement le Père nous a créés ; non seulement le Fils nous a rachetés ; mais encore l’Esprit Saint a été répandu dans nos cœurs et « Il envoie du haut du Ciel un rayon de sa Lumière ».

   Nous sommes aimés de Dieu, car en nous donnant l’existence et l’être, Dieu nous a aussi donné de pouvoir vivre de son amour, de pouvoir vivre librement dans la paix et dans la joie avec tous nos frères humains.

   Nous sommes aimés de Dieu, car depuis que nous avons reçu l’Esprit Saint, nous sommes devenus capables de lutter contre l’égoïsme du repliement sur nous-mêmes et de dépasser la tentation de nous attacher inconsidérément sur ce qui se passe en ce monde.

   Nous sommes aimés de Dieu et pourtant le plus souvent nous avons peur de Lui. Nous avons peur de L’écouter quand il nous dit de pardonner. Nous avons peur de L’annoncer quand Il nous donne la force d’aimer. Nous avons peur de cette vie qu’Il nous donne en partage pour aimer tout simplement.

   « O lumière bienheureuse, viens remplir jusqu’à l’intime le cœur de tous les fidèles ». L’Homme est capable de Dieu ; l’Homme est fait pour Dieu qui est amour, alors pourquoi chercher ce qui nous pousse vers la mort ? Pourquoi vouloir chercher à détruire des enfants qui vont naître, des vieillards qui s’endorment doucement dans la paix, sous prétexte que ces personnes ne seraient pas conformes à nos critères ? En ce jour de la Pentecôte, demandons tout simplement à l’Esprit Consolateur de venir assouplir nos cœurs et réchauffer nos âmes pour que notre joie de vivre se transmette au monde entier, que nous ayons à cœur d’avoir des lois de bioéthique qui respectent l’œuvre de Dieu.
 

Père Henri Châtelet



Pentecôte,
El Greco
Musée du Prado, Madrid