8 février 2009 -  5ème dimanche du Temps ordinaire

Editorial du 1er février

" ILS SAVAIENT, EUX, QUI IL ÉTAIT "

   Nous l'entendions la semaine dernière dans le premier chapitre de l'évangile selon Saint Marc que nous poursuivons aujourd'hui : Jésus affronte les esprits mauvais ; il les chasse et les fait taire.

    Écoutons le Verbe de Dieu puisque nous croyons qu'il nous réconcilie en enfants du même Père, qu'il se fait notre serviteur, qu'il nous envoie l'Esprit de sainteté. Devant Jésus, faisons silence avant toute autre chose et écoutons : Notre Seigneur se donne à nous quand il prend la parole pour nous. Il sait et il fait ce qui est bon pour chacun de nous. Il veut seulement notre bien, le porte avec lui et, si nous en accueillons la grâce, nous comble de vérité et de vie.

   Il ne suffit pas de savoir qui il est. Gardons-nous de la vanité de ceux qui ont tout compris et ne font rien.

   En vérité la bonne clef pour entrer dans le secret de Dieu est la charité : reconnaître l'amour dont nous sommes l'objet et le fruit, adorer Celui qui nous regarde avec amour, mettre en œuvre en nous et répandre autour de nous la vérité de cet amour éternellement présent. Ceux qui savent et ne se mettent pas à l'ouvrage n'ont qu'à se taire. A vrai dire ce sont des menteurs car ils ne s'impliquent pas dans le message qu'ils prétendent déchiffrer ; ils ne s'engagent pas avec Celui qui demeure dans l'unité parfaite entre sa parole et ses actes.

   Réjouissons-nous : dans sa sagesse infinie, Jésus chasse, condamne au silence ceux qui le désignent sans l'aimer. Bénissons le Seigneur qui fait taire en nous et entre nous l'esprit du Mal. Que d'erreurs, que de méchancetés nous pouvons éviter en parlant moins haut et moins vite, en nous donnant le mal de moins penser à mal, en nous efforçant d'agir plus charitablement au lieu de conseiller sans engagement.

Geoffroy de Villoutreys
diacre

Vivre l’Evangile en entreprise
19 janvier 2009

Compte-rendu et photos de la soirée