Dame de coeur Du 18 au 25 octobre : réservation
29ème dimanche du Temps ordinaire

JÉSUS vs NARCISSE : À VOTRE SERVICE !

Décidément, alors que tous “montent à Jérusalem”, les disciples “donnent du fil à retordre” à Jésus. Et Celui-ci peine à rappeler où sont les vraies valeurs issues de Dieu : « Celui qui veut sauver sa vie la perdra » (Dim. 16 sept) ; « Le premier, qu’il soit dernier et serviteur de tous » (Dim. 23 sept) ; « Accueillir le Royaume de Dieu à la manière d’un enfant » (Dim. 7 oct) ; « Quitter toute richesse pour la cause de l’Évangile » (dimanche dernier)… Et voilà que, comme s’ils n’avaient encore rien compris, Jacques et Jean soulèvent à nouveau la question aujourd’hui : “Qui donc est le plus grand ?” dans le royaume bientôt inauguré – pensent-ils… – par Jésus à Jérusalem.

Cette question apparemment puérile, mais sérieuse, revient comme un leitmotiv, puisqu’elle agite les disciples depuis plusieurs semaines…

Mais ne regarder que Jacques et Jean, les deux prétentieux, ce serait oublier la soif de pouvoir et de reconnaissance qui habite chacun de nous. Tous, nous avons besoin du regard positif des autres : les pressions qui pèsent sur nos épaules, l’instabilité de nos familles et de nos entreprises expliquent partiellement notre manque de confiance en nous-mêmes… manque de confiance d’autant plus exacerbé qu’il traîne toujours un brin de narcissisme dans nos égos. Ah ! si je pouvais avoir le plus de followers sur les réseaux sociaux… si je pouvais être élu meilleur professionnel de l’année… si je pouvais atteindre tel ou tel statut social…

En soi, toute ambition n’est évidemment pas mauvaise, mais elle reste ambiguë. En effet, ce qui est en jeu dans la reconnaissance, ce n’est pas la spirale “enfermante” du donnant-donnant, mais le lien qui nous unit, la vérité de la relation. Le baptisé est invité à entrer dans la logique du don gratuit. Le leadership et la reconnaissance chrétiens ne sont pas comme l’autorité humaine, fondés sur la puissance et la domination sur les autres. Bien au contraire, ils sont authentiques lorsqu'ils sont exprimés dans le service.

Par rapport à plus petit que nous, nous sommes tous un jour « le plus grand », appelés, pour croître, à servir, c’est-à-dire à faire une place à l’autre, à nous serrer un peu pour qu’il trouve une place, à nous appauvrir pour l’enrichir de cette pauvreté. Tout un programme de reconnaissance et de vrai bonheur qui s’ouvre à nous ! Un bonheur bien plus fort que le plaisir narcissique.

Père Laurent Chauvin

Feuille d'Information Paroissiale de Notre Dame de Grâce de Passy

Homélie du Père Etienne Masquelier - 7 octobre 2018 - 27ème dimanche du T.O.



Homélie du Père Etienne Masquelier - 30 septembre 2018 - 26ème dimanche du T.O.




Mgr Philippe Marsset, nouveau vicaire général pour le diocèse de Paris


Mgr Alexis Leproux, nouveau vicaire général pour le diocèse de Paris


SYNODE : "Il faut manifester sa volonté de mettre sa foi en pratique" témoignage de Romy


[Synode] Les jeunes, la foi et le discernement des vocations


Plénière de clôture du Congrès Mission 2018
Homélie de Mgr Michel Aupetit au Congrès Mission - 27 septembre


Invitation à la Journée Mondiale des Pauvres par Mgr Michel Aupetit


Dame de Coeur 2018 - Mgr Michel Aupetit


[Au détour de nos églises] Le collège des Bernardins


“La porte de la foi” : le nouveau MOOC du Collège des Bernardins


Editoriaux - archives